Le Niger et les États-Unis ont trouvé un accord de désengagement pour le retrait des forces américaines, convenu se terminer au plus tard le 15 septembre 2024
Le Niger et les États-Unis ont trouvé un accord de désengagement pour le retrait des forces américaines, convenu se terminer au plus tard le 15 septembre 2024
May 20, 2024
Ouverture à Niamey d'une Réunion des Ministres des Affaires Étrangères de l'AES
Ouverture à Niamey d'une Réunion des Ministres des Affaires Étrangères de l'AES
May 18, 2024
Conseil des ministres du 14/10/2023: Adoption de plusieurs projets de texte et de mesures nominatives
Conseil des ministres du 14/10/2023: Adoption de plusieurs projets de texte et de mesures nominatives
May 15, 2024
Conseil des ministres du 09/09/2023: Adoption de plusieurs projets de textes et mesures nominatives (2)
Conseil des ministres du 09/09/2023: Adoption de plusieurs projets de textes et mesures nominatives (2)
May 15, 2024
Conseil des ministres du 02/03/2024: Adoption de plusieurs projets de textes et mesures nominatives
Conseil des ministres du 02/03/2024: Adoption de plusieurs projets de textes et mesures nominatives
May 15, 2024
Conseil des ministres du 04/01/2024: Adoption de plusieurs projets de textes et mesures nominatives
Conseil des ministres du 04/01/2024: Adoption de plusieurs projets de textes et mesures nominatives
May 15, 2024
Blocage du Pipeline : Les autorités béninoises violent les accords concernant l'exportation du pétrole brut nigérien (PM- Niger)
Blocage du Pipeline : Les autorités béninoises violent les accords concernant l'exportation du pétrole brut nigérien (PM- Niger)
May 13, 2024
Fin de la visite de la Ministre de l'Education Nationale dans la région de Zinder
Fin de la visite de la Ministre de l'Education Nationale dans la région de Zinder
May 13, 2024
Le Premier Ministre nigérien préside la 1ère session du Conseil National du Crédit (CNC)
Le Premier Ministre nigérien préside la 1ère session du Conseil National du Crédit (CNC)
May 10, 2024
Le Premier Ministre Son Excellence Ali Mahaman Lamine Zeine, Ministre de l'Economie et des Finances a séjourné du 16 au 19 avril dernier à Washington DC, capitale Fédérale des Etats Unis d'Amérique, où il a pris part aux Assemblées Générales de Printemps
Le Premier Ministre Son Excellence Ali Mahaman Lamine Zeine, Ministre de l'Economie et des Finances a séjourné du 16 au 19 avril dernier à Washington DC, capitale Fédérale des Etats Unis d'Amérique, où il a pris part aux Assemblées Générales de Printemps
April 30, 2024

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT SEM. OUHOUMOUDOU MAHAMADOU A LA PREMIERE REUNION DU CONSEIL D'ORIENTATION ET DE SUIVI DU MECANISME NATIONAL D'ALERTE PRECOCE ET DE REPONSES AUX RISQUES SÉCURITAIRES

-Madame la Vice-Présidente de la Commission de la
CEDEAO;
-Monsieur le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération;
-Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement;
-Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d'Orientation et de Suivi du Mécanisme National d'Alerte Précoce et de Réponses aux Risques Sécuritaires ;


-Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique et Représentants des Organisations internationales;
-Monsieur le Directeur du Mécanisme Régional d'Alerte
Précoce de la CEDEAO ;
-Monsieur le Directeur Exécutif du Centre National de
Coordination du Mécanisme d'Alerte Précoce et de
Réponses aux Risques Sécuritaires;
-Mesdames et Messieurs ;
Permettez-moi tout d'abord de saluer la présence parmi nous de Madame DAMTIEN TCHINTCHIBIDJA, Vice-Présidente de la Commission de la CEDEAO qui nous fait l'amitié de participer à la première session du Conseil d'Orientation et de Suivi du Mécanisme National d'Alerte Précoce et de Réponses aux Risques Sécuritaires.
Votre présence, Madame la Vice-Présidente, est l'expression non seulement de l'intérêt que vous portez personnellement à l'opérationnalisation des Mécanismes Nationaux mais aussi de la qualité des relations entre la CEDEAO, notre organisation communautaire, et le Niger.
Ces relations, dois-je le rappeler, se traduisent par l'appui constant que la CEDEAO apporte à notre pays dans plusieurs domaines à travers des projets de développement et d'intégration régionale.
J'en veux pour preuve la tenue, la semaine dernière, à Niamey, de la 17è Assemblée Générale des Chefs de Police suivie de la réunion des Chefs de services de sécurité et des Ministres en charge de la Sécurité des pays de l'Afrique de l'Ouest, sous l'égide de la CEDEAO.
Mesdames et Messieurs,
Notre sous-région ouest-africaine, comme vous le savez déjà, fait face à un double choc, à la fois sécuritaire et climatique, causant des pertes en vies humaines, obligeant les populations à se déplacer et provoquant des déficits céréaliers importants.

Les attaques des groupes terroristes et criminelles viennent s'ajouter aux activités illicites, aux conflits locaux et à la violence communautaire qui affaiblissent davantage une sous-région déjà en proie aux effets néfastes du changement climatique.
Les menaces sécuritaires sont réelles, et appellent une véritable synergie d'action. Ainsi que je l'ai rappelé face aux Ministres en charge de la Sécurité des Etats membres de la CEDEAO, la semaine dernière, les pays du Sahel constituent une digue de protection pour ceux de la côte contre le terrorisme. Il faut alors protéger cette digue pour qu'elle ne cède pas, et pour éviter le pire.
En effet, c'est dans un cadre harmonisé que nous pouvons mieux combattre et éradiquer un phénomène rampant comme la criminalité transnationale organisée qui s'alimente des actes de piraterie maritime, d'enlèvements de personnes contre rançon, des vols à mains armées, d'extorsion et de trafics de personnes, de drogues et d'armes.
C'est dans un cadre harmonisé que nous pouvons vaincre les groupes terroristes qui écument le Sahel. L'expérience que nous menons avec trois autres pays que sont le Nigeria, le Cameroun et le Tchad, dans le bassin du lac Tchad, est édifiante à plus d'un titre.
Mesdames et Monsieur ;
Les récentes études menées par la CEDEAO ont démontré qu'aucun pays de la région n'est à l'abri de la violence extrémiste. Mieux, cette étude a clairement mis en exergue la vision expansionniste des groupes extrémistes violents vers les pays côtiers de l'Afrique de l'Ouest. Je me réjouis de constater que la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée est dans l'agenda de la CEDEAO notamment avec l'adoption de la stratégie de lutte contre le terrorisme dans l'espace de la Communauté et de la Stratégie maritime intégrée. A cela, il faut ajouter l'accompagnement de la CEDEAO dans la mise en œuvre effective de l'Initiative d'Accra afin de créer une forte connexion entre les services de sécurité et de renseignements de l'Afrique de l'Ouest, et favoriser le partage régulier d'informations. Les velléités d'expansion des groupes terroristes et criminels du Sahel vers les pays côtiers sont, sans conteste, une véritable menace à la stabilité, à l'intégration et au développement socio-économique de l'Afrique de l'Ouest.
Mesdames et Messieurs,
Notre sous-région est sous menace comme l'indique l'Indice
Global du Terrorisme, publié en 2023. En effet, sur les dix
(10) pays les plus impactés par les actes terroristes dans le monde, quatre (4) appartiennent à la CEDEAO.
Pour faire face à cette situation, les meilleures options pour une paix durable restent sans aucun doute la prévention, l'anticipation et le traitement des causes sous-jacentes et profondes du terrorisme. C'est pourquoi, les Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CEDEAO ont adopté, en 2014, le projet de création des Mécanismes Nationaux d'Alerte Précoce, en tant que cadres stratégiques, pour prévenir les risques liés à la sécurité humaine dans les Etats membres.
Ces Mécanismes ont vocation à être des outils efficaces pour prévenir en temps réel les risques sécuritaires. C'est à travers une telle approche faite d'anticipation, qui évite un temps mort entre l'alerte et la réponse, que les impacts négatifs de ces risques sécuritaires pourraient être neutralisés.
Le Niger a adhéré à cette approche, en créant le Mécanisme National d'Alerte Précoce, en 2020. Depuis mars 2022, ce Mécanisme est pleinement opérationnel.
Je me réjouis du fait que notre Mécanisme National répond à son mandat en tant qu'outil d'anticipation et d'aide à la décision pour le Gouvernement mais aussi de coordination des réponses en matière de sécurité humaine. Le Gouvernement continuera à lui apporter tout l'accompagnement nécessaire pour qu'il atteigne les objectifs qui lui ont été assignés.
Mesdames et Messieurs,
Depuis son lancement officiel, le Centre National d'Alerte précoce a élaboré un plan d'action triennal qui couvre la période 2022-2024, et conduit plusieurs activités dont entre autres:
- La mise en place d'un système de centralisation des données sécuritaires,
- La mise en place d'un système de suivi de la violence extrémiste,
- La production et la diffusion des notes d'analyse et des bulletins sur la sécurité humaine.
L'objet de cette première réunion du Conseil d'Orientation et de Suivi est justement d'apprécier les activités menées par le Centre National, approuver son plan d'action triennal, et donner des directives et des orientations pour l'année 2023.
Sur ce, je déclare ouverts les travaux de la première session du Conseil d'orientation et de Suivi du Mécanisme National d'Alerte Précoce et de Réponses aux Risques Sécuritaires.

Je vous remercie de votre aimable attention.