FLASH INFOS

Politique : remise officielle du rapport du comité sur la révision des textes du CNDP au Premier Ministre

 
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 26 JANVIER 2023
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 26 JANVIER 2023
January 30, 2023
Niamey élue Capitale 2023 de la Jeunesse de l'OCI La candidature de la Gambie n'étant pas validée, le Niger a remporté l'élection face au Maroc et à l'Iran
Niamey élue Capitale 2023 de la Jeunesse de l'OCI La candidature de la Gambie n'étant pas validée, le Niger a remporté l'élection face au Maroc et à l'Iran
January 30, 2023
Réunion du Comité de Pilotage de la Mission Eucap Sahel Niger
Réunion du Comité de Pilotage de la Mission Eucap Sahel Niger
January 30, 2023
A Dakar, dans la délégation du Niger conduite par SEM le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Ouhoumoudou MAHAMADOU au Sommet des Chefs d'Etat sur la Souveraineté Alimentaire et la Résilience en Afrique
A Dakar, dans la délégation du Niger conduite par SEM le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Ouhoumoudou MAHAMADOU au Sommet des Chefs d'Etat sur la Souveraineté Alimentaire et la Résilience en Afrique
January 26, 2023
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a reçu en audience le Haut Commissaire Assistant du HCR/NU M. Raouf Mazou
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a reçu en audience le Haut Commissaire Assistant du HCR/NU M. Raouf Mazou
January 23, 2023
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a reçu en audience M. Michael Kohler, Directeur Général de l'Organisation Européenne pour l'Action Humanitaire
Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a reçu en audience M. Michael Kohler, Directeur Général de l'Organisation Européenne pour l'Action Humanitaire
January 23, 2023
Climat des affaires: Le Niger plus que jamais attractif aux investisseurs
Climat des affaires: Le Niger plus que jamais attractif aux investisseurs
January 23, 2023
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 19 JANVIER 2023
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 19 JANVIER 2023
January 20, 2023
Politique : remise officielle du rapport du comité sur la révision des textes du CNDP au Premier Ministre
Politique : remise officielle du rapport du comité sur la révision des textes du CNDP au Premier Ministre
January 19, 2023
Rencontre avec les autorités de régulation
Rencontre avec les autorités de régulation
January 16, 2023

Nous suivre sur Youtube

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM OUHOUMOUDOU MAHAMADOU A L'OCCASION DE L'OUVERTURE DE LA TABLE RONDE INTITULÉE 《ZERO CLASSE PAILLOTE À NIAMEY 》

Messieurs les Ministres en charge de l'éducation et de la formation;
Mesdames et Messieurs les Ministres;
Mesdames et Messieurs députés nationaux;


Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants Diplomatiques et Consulaires;
Monsieur le Gouverneur de Niamey;
Monsieur l'Honorable Député-Maire, Président du Conseil de Ville de Niamey
Mesdames et Messieurs, les élus locaux;
Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires techniques et financiers;
Honorables chefs traditionnels et leaders religieux;
Mesdames et Messieurs les représentants des syndicats et associations du secteur de l'éducation;
Mesdames et Messieurs les Opérateurs économiques et représentants des opérateurs de téléphonie mobiles;
Mesdames et Messieurs,

L'éducation joue un rôle crucial dans la promotion social de l'homme et dans le développement économique et social d'un pays et cela est bien connu depuis l'antiquité. En effet, le philosophe Grec Platon n'affirmait-il pas qu'un homme qui néglige l'éducation « traverse la vie d'un pas chancelant》, rappelons aussi Lao Tseu, un sage de la Chine ancienne à qui nous devons la maxime suivante : « Donnez à un homme un poisson, et il aura à manger pour une journée ; apprenez à un homme à pêcher, et il aura à manger toute sa vie."
L'éducation est de toute évidence l'un des instruments les plus puissants pour lutter contre la pauvreté et les inégalités, ainsi que pour jeter les bases d'une croissance économique solide.
C'est pourquoi dans le cadre de l'élaboration du programme de Renaissance acte 3 du président de la république, il a été procédé à une analyse sans complaisance de notre système d'éducation. Il en est ressorti que notre système éducatif souffre de capacités d'accueil insuffisantes, de capacités d'acquisition dérisoires et des taux de scolarisation, d'achèvement et de réussite aux examens très faibles.
C'est conscient de cette situation que le président de la République chef de l'Etat son Excellence Mohamed Bazoum a porté le défi de l'éducation au même niveau que celui de la sécurité et a pris l'engagement dans son discours d'investiture du 2 Avril 2021 de lui accorder la même priorité. Cette prise de conscience ressort de son affirmation lorsqu'il disait : « si je considère le défi de l'éducation comme notre plus grand défi c'est parce que je sais que le faible taux de scolarité et le taux élevé des échecs scolaires ont pour effet de priver des contingents très nombreux d'enfants et de jeunes de réelle chance d'éducation ».
La déclaration de politique générale du gouvernement a noté l'importance de ce défi et défini les actions majeures qui permettront de le relever notamment celles liées à l'accès, à la qualité ainsi qu'à l'adéquation de l'offre de formation aux besoins du marché de l'emploi.
Mesdames Messieurs ;
Je dois avouer qu'en ce qui concerne l'accès, la question d'infrastructure constitue une véritable préoccupation. Nos enfants sont scolarisés dans des classes en paillote, assis à même le sol ou partageant à quatre une table banc conçue pour deux élèves.
La croissance explosive de la population a entrainé un flux important d'enfants scolarisables occasionnant du coup une demande extrêmement élevée en investissement dans les services d'éducation si bien que, le Niger s'est trouvé dans l'incapacité à faire face à cette forte demande de scolarisation dans un contexte de rareté des ressources.
Devant la nécessité de poursuivre l'objectif de scolarité universelle dans le cadre de l'atteinte des objectifs de développement durable définis par la communauté internationale pour l'horizon 2030 l'état du Niger a opté pour les classes en paillote comme alternative transitoire pour pallier l'insuffisance des infrastructures scolaires.

L'alternative de classe en paillotte conçue pour être transitoire et temporaire, a malheureusement tendance à perdurer et à se généraliser sur toute l'étendue du territoire, du fait du nombre de plus en plus élevé d'enfants à scolariser.
Outre la mauvaise qualité de l'enseignement qui y est associée, les classes paillottes constituent un véritable danger pour les enfants et les enseignants avec les incendies récurrents dont malheureusement certains ont été dramatiques. C'est le cas pour l'incendie survenu à l'école pays bas au cours de l'année scolaire 2020-2021, ou vingt (20) élèves du préscolaire ont perdu la vie, et celui du jardin d'enfant AFN de Maradi avec un nombre équivalent de victime au cours de l'année scolaire 2021-2022.
Qu'il me soit permis au nom du Président de la République, chef de I'Etat, S.E.M Bazoum MOHAMED, du Gouvernement dans son ensemble, de réitérer nos condoléances aux parents des élèves victimes de ces incendies. Que leurs âmes reposent en paix, amine.

Mesdames et Messieurs,
Dans le cadre des différentes réflexions pour le remplacement progressif des salles de classes en paillottes par des salles en matériaux définitifs, un modèle alternatif de construction, moins couteux, répondant aux normes de qualité et facilement reproductible, a été retenu par le gouvernement à l'issue d'un concours d'architecture. Ce modèle évolutif et à faible cout constitue une bonne option pour la décision prise par le gouvernement de définitivement mettre fin aux classes en paillotte.
Le Gouvernement s'est engagé à lancer un vaste programme de construction d'infrastructures scolaires comprenant des classes en matériaux définitifs suivant ce le modèle classique et le modèle évolutif, les collèges ruraux, les internats pour les jeunes filles ainsi que les centres de formation professionnelle et technique et les amphithéâtres universitaires. Pour la réalisation de ce programme des ressources importantes sont inscrites au budget en cours et des requêtes ont été adressés aux partenaires techniques et financiers.
Il va de soi que la réalisation d'un tel programme nécessite l'appui et l'apport de tous. C'est dans cette optique, que les autorités de la Ville de Niamey et le Gouvernorat ont jugé utile d'organiser la présente Table Ronde intitulée « ZERO CLASSE PAILLOTE » qui est l'objet de notre rencontre de ce matin. Cette Table Ronde a été organisée pour mobiliser les différents partenaires susceptibles d'apporter un plus dans l'atteinte de l'objectif que s'est assigné le gouvernement à savoir: de rompre avec les classes paillote à court terme, en commençant par notre capitale.
Je ne peux que féliciter le gouvernorat et la Ville de Niamey pour l'esprit d'initiative qui, j'ose espérer fera école dans toutes les autres régions du Niger.

Mesdames, Messieurs
Je ne terminerai pas sans adresser nos remerciements aux partenaires techniques et financiers pour l'appui appréciable qu'ils ne cessent d'apporter à notre système éducatif. Mes remerciements vont également à l'endroit de nos opérateurs de téléphonie mobile et économiques qui n'ont et ne cessent d'apporter leurs soutiens à l'Etat du Niger, sa politique éducative et je les exhorte à faire mieux en accompagnant toutes les régions en général et la ville de Niamey en particulier dans l'atteinte de ses objectifs, à savoir : Zéro classe paillote à Niamey en 2022-2023.
Sur ce, je déclare ouvertes les assises de la Table Ronde Zéro classe paillote 2022-2023.
Vive l'école nigérienne!
Vive le Niger!
Je vous remercie.