FLASH INFOS

A la Primature : L’Autorité de Régulation et de Sûreté Nucléaires présente son rapport annuel d’activités

A la Primature : L’Autorité de Régulation et de Sûreté Nucléaires présente son rapport annuel d’activités
A la Primature : L’Autorité de Régulation et de Sûreté Nucléaires présente son rapport annuel d’activités
July 04, 2022
1er Congrès international de la Société de Chirurgie de la Hernie du Niger : Niamey signe l'acte de naissance de la société panafricaine de la chirurgie de la hernie
1er Congrès international de la Société de Chirurgie de la Hernie du Niger : Niamey signe l'acte de naissance de la société panafricaine de la chirurgie de la hernie
July 01, 2022
Au Conseil des ministres : Plusieurs projets de textes adoptés dont le projet de loi relatif à la protection des données à caractère personnel
Au Conseil des ministres : Plusieurs projets de textes adoptés dont le projet de loi relatif à la protection des données à caractère personnel
June 30, 2022
Le Premier Ministre s'entretient avec une délégation de la plateforme paysanne du Niger
Le Premier Ministre s'entretient avec une délégation de la plateforme paysanne du Niger
June 29, 2022
Forum National sur la perspective transversale des dynamiques entrepreneuriales
Forum National sur la perspective transversale des dynamiques entrepreneuriales
June 28, 2022
DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM OUHOUMOUDOU MAHAMADOU A LA CEREMONIE COMMÉMORATIVE DE LA JOURNEE AFRICAINE, DE LA FONCTION PUBLIQUE, 27ème ÉDITION
DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM OUHOUMOUDOU MAHAMADOU A LA CEREMONIE COMMÉMORATIVE DE LA JOURNEE AFRICAINE, DE LA FONCTION PUBLIQUE, 27ème ÉDITION
June 23, 2022
Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes dont le projet de loi habilitant le Gouvernement à prendre des ordonnances pendant l’intersession
Au Conseil des ministres : Adoption de plusieurs projets de textes dont le projet de loi habilitant le Gouvernement à prendre des ordonnances pendant l’intersession
June 23, 2022
Présentation sur les missions de l'Arcep, ses moyens d'action, ses résultats et ses organes de gouvernance
Présentation sur les missions de l'Arcep, ses moyens d'action, ses résultats et ses organes de gouvernance
June 23, 2022
Séminaire gouvernemental sur le Rapport 2021 de la Cour des Comptes : S’approprier les analyses, les constats et les recommandations
Séminaire gouvernemental sur le Rapport 2021 de la Cour des Comptes : S’approprier les analyses, les constats et les recommandations
June 22, 2022
ALLOCUTION DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM OUHOUMOUDOU MAHAMADOU, A L'OUVERTURE DU SEMINAIRE GOUVERNEMENTAL SUR LE RAPPORT 2021 DE LA, COUR DES COMPTES
ALLOCUTION DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM OUHOUMOUDOU MAHAMADOU, A L'OUVERTURE DU SEMINAIRE GOUVERNEMENTAL SUR LE RAPPORT 2021 DE LA, COUR DES COMPTES
June 22, 2022

Discours du Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou à la cérémonie de lancement du projet LAFIA IYALI

Madame la Vice-Présidente de la Banque Mondiale en charge du capital humain ;
Monsieur le Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales;
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;


Mesdames et Messieurs les Députés ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique et Representants des Organisations Internationales;
Mesdames et Messieurs les Membres de la Délégation de la Banque Mondiale;
Messieurs les Gouverneurs des Régions ;
Messieurs les Présidents des Conseils Régionaux ;
Monsieur le Député-Maire, Président du Conseil de Ville de Niamey;
Honorables Chefs Traditionnels et Leaders Religieux;
·Chers Invités;
·Mesdames et Messieurs;

Il y a juste un an jour pour jour que nous avions reçu la visite de Mr
Ousmane Diagana, vice-président de la Banque Mondiale pour
l'Afrique de l'Ouest et du Centre, à la tête d'une impressionnante
délégation. Avec lui nous avions procédé au lancement d'un important projet de développement du capital humain, le projet
«Lire »financé par la Banque Mondiale.
Nous avons l'honneur de recevoir aujourd'hui Madame Mamta Murthi, Vice-Présidente de la Banque Mondiale en charge du capital humain, à la tête d'une délégation tout aussi impressionnante et avec laquelle nous lançons un autre projet tout aussi important pour le développement du capital humain, le projet « Lafia lyali ».
A travers ces visites de haut niveau je vois la manifestation d'une coopération fructueuse et soutenue entre le Niger et la Banque Mondiale matérialisée par plusieurs accords de financement dans divers secteurs dont celui de la santé et de la nutrition, objet de la présente cérémonie.
J'y vois aussi le symbole d'un attachement profond des dirigeants de la Banque Mondiale au Niger et à son peuple car comme on le dit chez nous, « le pied ne va pas là où le coeur ne veut pas ». Madame la vice-présidente, soyez la bienvenue chez vous au Niger.

Mesdames et Messieurs,
Le projet 《Lafia lyali»,que nous lançons aujourd'hui signifie littéralement« bien-être de la famille » est un projet novateur qui est en cohérence avec les engagements du Président de la République, Chef de l'Etat,Son Excellence MOHAMED BAZOUM,contenus dans le Programme de Renaissance Acte III.
Le développement du capital humain constitue l'un des axes majeurs
de la Déclaration de Politique Générale de mon Gouvernement,
document cadre qui fixe les grandes priorités de l'action
gouvernementale pour la période 2021-2026.
Mon gouvernement s'est engagé à améliorer l'accès et la qualité des services des soins de santé à travers notamment la construction et ou la réhabilitation des infrastructures sanitaires, et l'amélioration de la disponibilité et l'accessibilité aux produits de santé.
Dans ce cadre, nous avons prévu d'améliorer la santé de la reproduction, et l'état de santé de la mère et de l'enfant. Il s'agit de réduire significativement les mortalités maternelle et infantile, renforcer la prise en charge nutritionnelle et des activités préventives en matière de nutrition.
Il ne fait pas de doute que le Niger a réalisé des progrès remarquables, ces dernières années, en matière de réduction de la mortalité infanto-juvénile en mettant un accent sur la prévention et la mortalité
maternelle.
Cependant nous avons encore du chemin à parcourir pour l'atteinte des objectifs de développement durable à l'horizon 2030.C'est pourquoi nous continuerons à mettre un accent particulier sur la lutte contre les maladies évitables qui tuent chaque année de très nombreux nouveau-nés, enfants, adolescents et femmes.
Nous sommes conscients que beaucoup reste à faire au regard de notre poids démographique.Car comme le rappelle le Président de la République, je le cite : « Le poids démographique, il faut le dire, nous empêche de renforcer le développement de notre capital humain en assurant l'accès de nos compatriotes aux services sociaux... et en facilitant l'accès de chacun à un emploi décent », fin de citation.
Pour ce faire, mon Gouvernement entend relever le niveau de la couverture sanitaire et les résultats en matière de santé en particulier pour les femmes, les filles, les nouveau-nés, les enfants et adolescents.
Mesdames et Messieurs,
Nous travaillons également à sensibiliser les cibles sur la santé maternelle, les bienfaits du planning familial, les conséquences fâcheuses des mutilations génitales féminines, les mariages précoces avec leurs lots de grossesses précoces, de fistules obstétricales, des décès en couches, entre autres.
Cette stratégie va de pair avec l'éducation des filles, l'amélioration de la santé reproductive et de la santé maternelle et infantile à travers une communication régulière sur les différentes offres de services de santé.
J'encourage la synergie entre le Gouvernement, les Chefs Traditionnels et les Leaders religieux pour mettre fin aux pratiques néfastes qui ont un impact négatif sur la santé des populations notamment des filles.
En particulier, nous devons continuer à mener des actions fortes contre les mariages précoces, le faible taux de scolarisation et lutter pour le maintien de la jeune fille le plus longtemps à l'école.
Ce sont là autant de facteurs qui plombent l'autonomisation des femmes et des filles, et qui contribuent à détériorer la santé des femmes et des adolescentes.
Mesdames et Messieurs,
Notre pays dispose de plusieurs politiques et stratégies qui doivent notamment favoriser la promotion du genre, l'autonomisation des femmes et des filles, et la promotion de la santé.
Ces politiques et stratégies sont des moyens pour nous permettre de réaliser des bonds qualitatifs en matière de développement du capital humain.

De même, la Politique Nationale de Sécurité Nutritionnelle pour la période 2016-2025 souligne l'importance de la lutte contre le retard de croissance en la définissant comme priorité absolue pour développer le capital humain.
Elle est en lien avec l'Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens) qui adopte une approche multisectorielle centrée sur la sécurité alimentaire, la malnutrition et le retard de croissance.
Mesdames et Messieurs,
L'avènement du projet « LAFIYA IYALI» est une opportunité pour contribuer à relever les défis liés à l'offre en garantissant les intrants nécessaires à la prestation de services de santé et de nutrition de qualité, et en améliorant la disponibilité et la capacité des prestataires de première ligne.
Une partie importante des actions se concentrera sur l'élimination des obstacles qui entravent l'utilisation des services de santé par l'expansion d'une série d'interventions visant à supprimer les obstacles géographiques.
Je voudrais ici saluer la complémentarité avec les efforts multisectoriels existants, tels que le projet « lire » dans le domaine de l'éducation, le projet PISEN dans le domaine de l'hydraulique et de l'agriculture pour renforcer les interventions sensibles à la nutrition, et le Projet SWEDD pour les interventions d'autonomisation des femmes et des filles.

La vision à long terme de l'Approche Programmatique multi-phases constitue une plateforme idéale pour intégrer de manière stratégique des systèmes de santé innovants et des modalités de services de santé afin d'améliorer l'efficacité, l'équité et la durabilité du système de santé.
A cet effet, j'invite les acteurs de mise en ceuvre à centraliser la priorisation stratégique, l'intégration et la mise à l'échelle d'innovations technologiques et non technologiques dans les domaines principaux du programme.
Ce projet complétera utilement les interventions d'autres partenaires dans le domaine du capital humain, s'appuiera sur la cartographie des interventions existantes pour identifier les lacunes de couverture et s'inspirera des leçons apprises de la mise en ceuvre d'activités pertinentes par les autres acteurs.
Mesdames et Messieurs,
Avant de terminer, je voudrais transmettre à la Banque Mondiale les appréciations du Président de la République chef de l'Etat et du Gouvernement pour son accompagnement en faveur de notre pays, en particulier dans le domaine de la santé et du bien-être des populations nigériennes.
Je voudrais réaffirmer l'engagement de mon Gouvernement à renforcer l'autonomisation des femmes et des filles, promouvoir le genre, améliorer le système de santé notamment par la lutte contre la
mortalité infanto-juvénile et la mortalité maternelle.
Il n'est pas concevable que des nouveau-nés et des enfants meurent de maladies évitables.
Il est tout aussi inconcevable que des femmes meurent en voulant donner la vie.
Sur ce, je déclare officiellement lancé le projet « LAFIYA IYALI»pour améliorer l'accès des femmes et des filles à des services de santé et de nutrition
Je vous remercie.