Tahoua Sakola : le premier ministre lance les festivités marquant la fête tournante du 18 Décembre

  • Imprimer


Le premier ministre chef du Gouvernement, Brigi Rafini a lancé, jeudi, les festivités marquant le 59 eme anniversaire de la proclamation de la République, fête tournante, sous le vocable, cette année, de « Tahoua Sakola ».

Arrivé tôt dans la capitale de l'Ader, où un accueil empreint de fraternité et d'enthousiasme lui a été réservé par les populations, massivement sorties, malgré le froid matinal, le Premier ministre a axé son discours sur essentiellement deux points : la fête du 18 décembre, sur laquelle un comité d'organisation et toutes les populations ont planché pendant des longs mois, et le rôle de la jeunesse dans l'édification d'une nation.
Parlant du premier point, il a relevé, pour s'en réjouir, que le succès de ce programme est le résultat d'un partenariat innovant qui implique l'Etat, le secteur privé, les organismes publics et parapublics, les collectivités locales mais également les populations.
« C'est le lieu pour moi de saluer et de féliciter l'ensemble des acteurs, avec une mention spéciale à l'endroit des femmes Sakola », a-t-il dit, ajoutant que cette organisation qui a particulièrement joué un rôle déterminant dans la propreté et l'embellissement de la ville de Tahoua ».
Abordant le deuxième point de son discours, sur lequel il s'est longuement appesanti, à savoir la place de la jeunesse dans l'édification d'une société, le premier ministre a dit à l'endroit des milliers des jeunes venus l'écouter, que leur pays, le Niger et leur avenir, « valent mieux que tout ».
« C'est pourquoi, je vous invite à lutter contre la radicalisation et la violence, à promouvoir une véritable culture de la paix et à contribuer, de toute votre énergie, à la construction d'une société plus résiliente et ouverte vers le progrès », leur a-t-il lancé.
Selon le chef du Gouvernement, l'ambition que porte le Président de la République, dans son programme de renaissance, est de faire du Niger un pays émergent et où les jeunes tiennent le haut du pavé à travers la politique de promotion de l'entreprenariat des jeunes. C'est dans ce sens que le gouvernement s'est doté d'une politique nationale et d'un plan stratégique pour la jeunesse qui est le moteur de développement par excellence », a-t-il soutenu.
Convaincu que rien de durable ne saurait se faire en écartant la jeunesse, Brigi Rafini a affirmé qu'''il est important de souligner que rien de grand, rien de durable ne peut être fait sans un véritable changement de mentalité notamment chez vous les jeunes ».
« Pour combattre certaines tares de notre société, nous devons combattre l'oisiveté, la recherche du gain facile et la paresse », a-t-il averti.
« Nous devons être, et vous jeunes en particulier, portés sur le travail, la créativité et le progrès. Je me réjouis de voir que nombre de nos jeunes s'investissent dans l'informatique, au point de développer des applications numériques pour booster le développement de notre pays », a dit le premier ministre. Il a rappelé également que pour canaliser cette énergie « positive des jeunes d'ici et de la diaspora, l'Agence Nationale Pour la Société de l'Information (ANSI) a organisé la première compétition annuelle du numérique, dénommée e-TAKARA, qui a enregistré un nombre important des projets parmi lesquels 29 sont retenus pour la phase finale, prévue ici même à Tahoua.
Avant de prononcer cette importante allocution, le premier ministre a assisté, du haut de la tribune du stade national, à un défilé des différentes délégations de notre pays et des pays amis, dans les accoutrements symbolisant leurs cultures respectives du terroir. Une manifestation grandiose, haut en couleur, qui a duré plus de deux heures d'horloge.
Auparavant, et dès son arrivée dans la capitale de l'Ader, le Premier ministre a visité certaines réalisations dans le cadre de Tahoua Sakola. Il a ainsi visité, de fond en comble, la résidence présidentielle, sortie de terre il ya seulement quelques mois.
Selon le responsable de l'Entreprise nationale MIM (Moutari Issa Moussa), qui a eu la prouesse de réaliser ce chef-d'œuvre en un temps record, cette infrastructure peut accueillir jusqu'à cinq chefs d'Etat, avec chacun sa suite.
Dans la mi-journée, Brigi Rafini a présidé l'inauguration du dépôt d'hydrocarbure de la SONIDEP, avant de rendre visite, dans l'après-midi, aux 152 jeunes volontaires qui s'adonnent à des activités de bienfaisance, notamment le don du sang ou l'entretien des infrastructures sociales.
Dalatou Malam Mamane
Conseiller Technique
Département Communication et TIC au Cabinet du PM