Rapport annuel d'activités de l'autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) : La Présidente du Conseil National de Régulation remet le document portant sur les activités 2016 au Premier ministre

  • Imprimer

Le Premier ministre, Chef du gouvernement M Brigi Rafini a reçu, hier le rapport d'activités 2016 de l'autorité de régulation des télécommunications et de la poste (ARTP) des mains de la présidente du Conseil national de régulation (CNR), Mme Bety Aichatou Oumani. La présentation de rapport annuel d'activités de l'ARTP à l'autorité de tutelle qu'est le Premier ministre, répond à une exigence légale. Mme Bety Aichatou Oumani s'est acquittée de cette obligation légale en présence du directeur général de l'ARTP, M. Ali Alkassoum et des membres du CNR.
En remettant au chef du gouvernement le rapport d'activités 2016 de l'ARTP, la présidente du CNR a rappelé l'aspect légal de cet acte en ces termes : « Excellence Monsieur le Premier ministre, nous avons l'honneur et le privilège de vous présenter le rapport annuel de l'Autorité de régulation des télécommunications et de la poste au titre de l'année 2016, conformément à la loi ». Le Premier ministre a félicité le conseil national de régulation ainsi que l'ARTP non seulement pour le travail réalisé mais aussi pour s'être acquittés de leurs obligations légales tout en encourageant les deux structures à persévérer davantage pour un meilleur accomplissement de leur mission. À l'issue de la cérémonie de présentation du rapport, la présidente CNR a souligné que ce rapport contient toutes les informations et les activités relatives au cahier de charge de l'ARTP en matière de régulation. Le rapport fait aussi état de la situation générale d'abonnés tant pour le secteur des télécommunications que de celui de la poste au Niger. S'agissant de la téléphonie mobile on note une légère hausse du taux de pénétration avec un nombre d'abonnés estimés à plus de 7.700.000 utilisateurs. Le sous secteur filaire de la téléphonie reste quant à lui à environ 168 abonnés. Malgré le progrès pour le sous-secteur mobile et Internet avec notamment le bond remarquable de Niger télécom et de Atlantique Télécom réalisé au cours de l'année écoulée aux côtés des deux leaders Airtel et Orange, la présidente du CNR a soulevé un certain nombre de défis. Ces défis ont pour noms la qualité de service, le taux de pénétration du mobile estimé à 36%, celui d'Internet à 19% tous deux inférieurs à ceux de la sous-région, l'identification des abonnés. L'ARTP et le CNR ont déjà identifié tous les points faibles et pris ou envisagé des dispositions en vue d'améliorer les taux et permettre au secteur de se développer, de promouvoir la concurrence, de bien contrôler les opérateurs afin de les amener à fournir une bien meilleure prestation à la clientèle. En outre l'ARTP a pris les dispositions réglementaires pour se conformer aux directives de l'UEMOA et aux autres textes de la CEDEAO ainsi que ceux à l'échelle continentale en matière de régulation, a dit Mme Béty Aichatou Oumani.

Zabeirou Moussa(onep)