A la Présidence de la République : La gestion des déchets urbains au centre d'une rencontre de haut niveau

  • Imprimer

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a présidé hier, une réunion de haut niveau avec le Commissariat au Programme Niamey Nyala, le Premier ministre, SEM. Brigi Rafini, et tous les ministres concernés par ce programme.
Entre autres ministres qui assistaient à cette rencontre, on peut citer, le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur Bazoum Mohamed, le ministre des Finances Saïdou Sidibé, le ministre des Domaines et de l'Habitat, M. Kassoum Moctar, le ministre de la Ville et de la Salubrité urbaine M. Salissou Mahamadou Habi. A ces membres du gouvernement s'ajoutent le gouverneur de Niamey, M. Hamidou Garba et le président du Conseil de Ville de Niamey, M. Hassan Saïdou.
À l'issue de la rencontre, le Commissaire au programme Niamey Nyala, M. Mamoudou Moctar, a indiqué que le Chef de l'État, a réuni le Commissariat et tous les acteurs intervenants dans ce programme pour faire le point de l'état d'avancement des travaux relatifs au programme Niamey Nyala. "Nous avons fait un état de l'avancement des activités de ce programme et nous avons proposé un nouveau programme" a précisé le Commissaire au programme. M. Mamoudou Moctar a confié que la préoccupation du Chef de l'État est la gestion des déchets urbains pour trouver une solution durable. Ainsi le Commissariat a proposé un plan d'actions d'urgence au Chef de l'État pour essayer de résoudre le problème de la gestion des déchets urbains.
Le plan d'action d'urgence proposé au chef de l'Etat est structuré en trois phases, la première phase, selon le commissaire, consistait à des opérations de nivellement et réparation des routes de la capitale qui sont impraticable en ce moment, pour rendre la circulation aisée pendant cette saison de pluie. La deuxième étape consistait à la mobilisation générale de tous les acteurs publics, privés, les associations et les ONG, dans une dynamique de participation citoyenne pour dégager tous les dépotoirs sauvages de la ville de Niamey.
La troisième phase est surtout la formalisation de la filière des déchets ménagers, organisation de la filière des déchets ménagers en différents maillons de ramassage des déchets au niveau des foyers, la création des sites de collecte, des sites de tri, et éventuellement des usines de traitement des ordures ménagères, a expliqué le commissaire Mamoudou Moctar. Il a enfin indiqué que ce plan d'actions participera aussi à la création d'emplois pour les jeunes.

Wata Nana Fassouma(onep)