Rencontre entre le Premier ministre et une délégation de l'opposition : Les prémices d'un dialogue politique

  • Imprimer

Les prémices d'un dialogue politique dans notre pays semble se dessiner progressivement. C'est en effet, ce qui transparait des gestes des autorités en place ainsi que ceux des acteurs politiques aussi bien de la majorité que l'opposition. C'est dans ce cadre que le Premier ministre, Chef du gouvernement M. Brigi Rafini a rencontré, hier matin, une délégation de l'opposition regroupé au sein de la COPA, conduite par le Secrétaire général du Moden FA Lumana, M. Maman Sani Malam Maman. ''Nous avons été reçus par le Premier ministre, à sa demande'' a déclaré le porte-parole de la délégation au cours d'un point de presse qu'ils ont animé aussitôt après la rencontre à la direction de campagne de la COPA.
Se confiant à la presse, M. Maman Sani Malam Maman a déclaré que le Premier ministre est porteur d'un message du Président de la République destiné à l'opposition politique. ''Il nous a transmis le message qui porte essentiellement sur l'appel au dialogue que le Chef de l'Etat a lancé à l'opposition d'abord à travers les médias. Nous avons promis de le transmettre à nos leaders et nous avons aussi remis à travers le Premier ministre, un message de l'opposition au Président de la République'' a-t-il annoncé. Ce message de l'opposition porte selon, le chef de la délégation sur la politique de notre pays, qui selon le chef de la délégation, traverse ''une situation extrêmement difficile''
«Chacun et chacune doit en être conscient. Nous avons l'obligation commune de créer les conditions qui nous amènent à un dialogue politique global, sincère et inclusif », a déclaré M. Maman Sani Malam Maman, tout en précisant qu'il ne s'agit pas de régler ce qu'il a qualifié de ''questions techniques''. « Il s'agit au regard du contexte qui est celui de notre pays, de créer les conditions d'un retour à la fraternité, à la sincérité, à une mobilisation qui permettent à l'ensemble des fils et des filles de ce pays, comme prescrit par la constitution de notre pays et traduit par sa devise, de se retrouver en toute fraternité, de travailler ensemble pour le progrès du Niger et de son peuple » a-t-il expliqué.
«Nous avons réitéré la disponibilité de l'opposition à aller à un dialogue global, sincère et inclusif qui prenne en charge l'ensemble des questions que nous avons évoquées et qui pourraient trouver des solutions durables sinon définitives aux difficultés que notre pays traverse et de récréer une mobilisation autour de la nécessaire construction et du développement du Niger », a annoncé le chef de la délégation de la COPA. Relativement aux conditions du dialogue, M. Maman Sani Malam Maman précise qu'elles ne se posent pas en termes de ''positionnement des individus''.
«Nous pensons que la situation, telle qu'elle se présente, nécessite une approche globale, sincère et inclusive. La question de la construction nationale, de la paix, de la cohésion et de l'unité du peuple nigérien ne sont pas des questions qui sont uniquement l'apanage du pouvoir et des partis politiques. C'est des questions qui concernent l'ensemble des citoyens nigériens, l'ensemble du peuple nigérien. Il faut créer les conditions pour que toutes les questions qui aujourd'hui connaissent des difficultés puissent faire l'objet d'un débat franc pour leur trouver des solutions les meilleures au profit du Niger et de son peuple », a conclu le chef de la délégation de l'opposition.

Siradji Sanda(onep)