Le Premier ministre signe le Livre des condoléances au Consulat du Burkina Faso : SE Brigi Rafini exprime la solidarité et la compassion du gouvernement nigérien au peuple burkinabè

  • Imprimer

Suite aux attentats terroristes perpétrés le vendredi 15 janvier dernier au Splendid Hôtel et au restaurant Capuccino de Ouagadougou au Burkina Faso, le Premier ministre, Chef du Gouvernement SE. Brigi Rafini, s'est rendu au Consulat général du Burkina Faso pour y signer le Livre des condoléances ouvert à cet effet. Accompagné de la ministre en charge des Affaires étrangères et de la Coopération et du ministre directeur de cabinet du Président de la République, le Premier ministre Brigi Rafini a été accueilli, à son arrivée, par la Consule générale du Burkina Faso au Niger Mme Kaboré Tiemtoré Léontine Marie.
Le Chef du Gouvernement a ensuite signé le livre des condoléances ouvert au Consulat du Faso à Niamey. ''C'est dans une profonde douleur que je viens ce matin à la Représentation, à Niamey, du Burkina Faso, pays frère et voisin, pour exprimer nos sincères condoléances et tous nos sentiments de compassion aux familles des victimes, au gouvernement et au peuple frère du Burkina Faso suite aux actes barbares et ignobles perpétrés par des groupes terroristes le vendredi 15 janvier 2016 à Ouagadougou. J'exprime en même temps notre détermination à œuvrer ensemble avec les autorités du pays frère du Burkina Faso pour combattre ce fléau commun qu'est le terrorisme'' écrit M. Brigi Rafini.

Le Premier ministre s'est dit attristé et affligé de ce que le Burkina Faso ''ce pays avec qui nous partageons tout'' ait été aussi frappé par le terrorisme. Brigi Rafini a fermement condamné ces actes inqualifiables et ignobles perpétrés par des individus sans foi ni loi. ''Nous condamnons avec la plus grande énergie ces genres d'actes que nous ne tolérerons pas pour notre espace commun, pour notre pays et pour le monde tout entier'' a-t-il déclaré. C'est pourquoi ajoute-t-il, ''nous sommes venus témoigner à nos frères, à nos parents du Burkina Faso, au nom du Président de la République, au nom du gouvernement et au nom de tout le peuple nigérien, notre profonde compassion, nos sincères condoléances aux victimes de ces actes et au peuple burkinabè''.
Le Chef du gouvernement a par ailleurs assuré du soutien total et de la solidarité du Niger aux autorités du Burkina Faso ainsi que la détermination du Niger à combattre ce fléau. Très émue, la Consule générale du Faso au Niger, a remercié les autorités nigériennes pour leur soutien devant cette épreuve.
Siradji Sanda(onep)