Le Premier ministre rencontre le Bureau Exécutif de la Plateforme paysanne du Niger : Discussions sur des préoccupations relatives aux prix des engrais

  • Imprimer

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a reçu, hier après-midi, le Bureau Exécutif National de la Plateforme Paysanne du Niger conduite par son président, M. Djibo Bagna. C'était en présence du ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage M. Albadé Abouba et du Directeur général de la Centrale d'approvisionnement en intrants et matériels agricoles (CAIMA).

Au sortir de la rencontre, le président de la Plateforme Paysanne du Niger leur entrevue avec le chef du gouvernement a porté sur la question relative à l'augmentation des prix des engrais. Il a expliqué que le prix du sac de l'engrais qui coutait auparavant environ 13.500FCFA, a été revu à la hausse soit 15.000FCFA, ou 18.900FCFA selon le type d'engrais. « Ce changement du prix a été déploré par la plateforme paysanne du Niger qui estime que les prix qui ont été fixés sont insupportables » a déclaré M. Djibo Bagna. Le président de la Plateforme Paysanne a souligné que le changement du prix intervient à un moment où le Niger s'est engagé à faire du secteur rural le moteur de l'économie à travers entre autres l'Initiative 3N, les outils du développement qui ont été mis en place comme le FISAN. M. Djibo Bagna a aussi ajouté que le PNUD est en train d'accompagner la plateforme paysanne afin de mettre en place tout ce qui est assurance agricole.

Le président de la plateforme paysanne du Niger a par ailleurs relevé que la réussite des initiatives entreprises par l'Etat et ses partenaires en vue de développer le secteur rural, nécessite l'accompagnement des producteurs. Or, a-t-il souligné, il a été démontré que les producteurs nigériens achètent peu l'engrais. C'est pourquoi M. Djibo Bagna estime que les producteurs ne peuvent pas supporter les prix actuels qui viennent d'être annoncés par la CAIMA. D'après, le président de la plateforme paysanne du Niger, le chef du gouvernement a pris l'engagement de transmettre les doléances de la plateforme paysanne au cours d'une réunion qui va se tenir autour du Président de la République. La plateforme paysanne du Niger attend impatiemment la réponse qui en découlera.

Par ailleurs M. Djibo Bagna a formulé le vœu que le Niger profite de la tenue du 33e Sommet de l'Union Africaine pour abriter le lancement de la décennie de l'agriculture familiale Africaine. Le président de la Plateforme Paysanne a rappelé que lors de la réunion qui s'est tenue à Bilbao en Espagne, le Président de la République du Niger a été déclaré Champion des Présidents de l'Afrique en matière de l'agriculture familiale.

En outre, la question sécuritaire a aussi été évoquée au cours de cette rencontre. A ce propos, le président de la plateforme paysanne du Niger dit avoir rendu compte des échanges qu'il a eus avec le préfet de Gouré sur des actes de banditisme impliquant des jeunes nomades dans la zone. « Nous allons nous imprégner de la question en nous appuyant entre autres sur les communautés pour que des solutions appropriées puissent être trouvées et éviter que les jeunes puissent être impliqués dans des pratiques ignobles » a confié M. Djibo Bagna.

Laouali Souleymane(onep)